Pastorale du Deuil

Jésus lui dit : « c’est moi qui suis la résurrection. Celui qui croit en moi, même s’il vient à mourir, vivra.  » (Jn 11,25)

Dès le début du christianisme, les funérailles relevèrent non seulement de la famille et des proches mais de l’ensemble de la communauté chrétienne concernée par le départ de l’un des siens vers Dieu. Par sa liturgie (prière, célébration de la Parole) et par sa diaconie (visite de la famille et entraide matérielle), la communauté chrétienne était impliquée dans le deuil de tout chrétien.

Aujourd’hui, l’évolution de la vie sociale a défait les liens de cette présence attentive, notamment en milieu urbain. Les lieux où l’on meurt deviennent multiples.

L’Église doit renouveler sa pratique pastorale des funérailles. Il lui faut exprimer ce qu’elle croit dans un contexte culturel qui a changé profondément. Il y a des enjeux qu’elle doit assumer le plus largement possible :

* En se mettant au service de la dignité humaine, lorsqu’elle permet à des personnes affrontées au deuil d’assumer leur souffrance et de trouver des raisons d’espérer.
* En exerçant effectivement sa mission de sacrement du Salut lorsqu’elle révèle la vie nouvelle promise à chacun et à toute l’humanité, à partir de la Pâque du Christ.
* En témoignant de l’Espérance en la vie éternelle lorsqu’elle accomplit les gestes et les paroles de la liturgie pour les défunts.

L’annonce de la foi et de l’espérance chrétienne donne, pour ceux qui croient en Jésus Christ, le véritable fondement afin de vivre leur deuil chrétiennement.

Dans la paroisse Ste Anne, des chrétiens viennent prier et animer les célébrations d’obsèques. Ils forment la Pastorale du deuil.

Responsables : Père Roni et Evelyne GIRONDEAU

Newsletter: Abonnez-vous !

Merci de vous inscrire à notre lettre d'information.

Musique

Une page spéciale est consacrée aux chants.

Ecoutez les chants de notre paroisse, que vous pouvez apprendre en venant aux répétitions de la Foi en Chantant.