Tous les articles

 

Retraite des 6 et 7 mars 2010 à la Sainte Baume

 

Par le Père Philippe PLET

 

La retraite paroissiale de Carême s'est déroulée à la Sainte Baume les 6 et 7 mars 2010. Une cinquantaine de paroissiens se sont retrouvés pour un temps de prière et de recueillement autour du Père Philippe PLET religieux passioniste avec l'évangile de Saint Jean comme support de reflexion et de méditation...

 

 

 

 

Quelques notes prises durant le temps d'enseignement à la Sainte Baume par Marie-Claire CASSAGNE

 

Dans la lumière du Seigneur les hébreux ont marché 40 ans. C’est un thème de carême (40jours) pour cheminer vers le Golgotha. Chemin de Foi pour nous. La Croix contient autant de Vérité que d’Amour.

Elle naît à Cana dans la joie. Pour renouveler notre cœur chaque année : rien n’est définitif. C’est un mouvement incessant vers la vie éternelle cela répond à une soif d’aller plus loin, toujours plus loin. Ici bas, dans notre foi, on en est dans le devenir, on a des étapes. On n’a pas l’impression d’être dans la solitude, mais on a des périodes de « repos du cœur ».

Saint Jean a mûri tout au long de sa vie, tout ce qu’il avait reçu. Ce n’est que très âgé qu’il a écrit ses lettres et Evangile. Il a beaucoup évolué, le Seigneur l’a fait cheminer plus loin que ses écrits, il nous a donné son enseignement : don d’amour, puis marche, puis transformation en Dieu.

-          7 étapes avec 7 miracles

Aptitude de Jean à mettre en place les évènements pour donner un sens au message de Dieu. St Jean est le plus historique des évangélistes. Il est précis ; sa vie de Jésus est pleine d’épisodes inédits. Il se souvient de sa jeunesse, l’Esprit Saint lui fait comprendre le sens de tout ce à quoi il a assisté. La Foi n’est pas « tout ou rien », on doit grandir, découvrir. C’est un itinéraire comme celui du peuple hébreux au désert. Le désert est un lieu d’épreuve porteur de sens. La souffrance est une expérience qui a un sens. On médite au pied de la Croix. C’est tout l’itinéraire de Jean. Dieu marche à notre pas.

1 – Comment devenir mûr dans la Foi : Accès le miracle de Cana

-          Guérison du fils de l’officier

-          Guérison du paralytique (piscine de Bethesda)

2 – Après la maturité on a accès au salut : Accès le miracle de la multiplication des pains

 

-          Jésus marche sur les eaux

-          Guérison de l’aveugle de naissance

3 – Après maturité et salut on devient ami de Dieu : Accès la mort de Lazare la famille de Béthanie.

 

Derrière les actions du Seigneur, il y a un sens comme dans les paraboles. St Jean en a fait une double lecture. Il établit des parallèles.

Exemple :

La Passion : Le Messie souffre, il est sur la croix, rejeté, il finit dans la mort.

En parallèle :

-          La croix est un trône de gloire

-          La vérité triomphe du mensonge

-          L’amour triomphe de la haine

-          Le croyant voit Jésus sur son trône de Gloire au lieu de voir la croix objet d’infamie.

 

Saint Jean est le maître en la double lecture. Un miracle n’est pas seulement un signe mais tout ce qui est auteur dans le texte vient renforcer le signe.

 

le pre philippe plet1participants1.1jpgparticipants2.2