Les églises de Six-Fours

Notre page Facebook

Paroisse Sainte Anne de Six-Fours

VENDREDI 23 MARS – 19h30

CONFÉRENCE ÉSOTERISME - EXORCISME

PAR LE P. FROPPO

Liens
(Extraits du livre "Six-Fours les Plages" de François Jouglas)
st-p-brusc
Fresque du mur Ouest Saint Pierre du Brusc
 
Généralités
L'église fut construite en 1874. (20 m de longueur, 6,50 de large, 8,50 de hauteur). Cette chapelle, succursale de Reynier à l'origine, fut érigée en église paroissiale en 1878.
Elle reste sous sa forme primitive pendant quelques années, puis, en 1890, est agrandie par les bas-côtés, et prend alors sa forme actuelle.
En 1919, une plaque est érigée dans l'église en l'honneur des soldats morts pendant la guerre de 1914-18.
Les fresques du choeur
La première amélioration artistique eut lieu en 1941, où Mme Nadine Landowski-Chabannes réalisa les fresques du choeur. L'église étant érigée sous le vocable de saint Pierre, c'est sa figure qui revit sur ces cinq tableaux : le triptyque central s'encadre entre deux scènes évangéliques de pêche, comme il convenait à l'église du Brusc, terre des pêcheurs. Sur le mur de l'est, la vocation: "Je te ferai pêcheur d'hommes ". Sur le mur de l'ouest: "La pêche miraculeuse". Des trois fresques du centre, celle de gauche nous raconte le premier miracle de saint Pierre, lorsque après la mort du Christ, commence sa vie d'apôtre: "Le miracle du paralytique". La fresque de droite représente "la collation des Clefs''. Enfin, la fresque centrale est consacrée au martyre de saint Pierre, sous le règne de Néron, le 29 juin de l'an 67. Les compositions s'ordonnent de façon à alterner les compositions mouvantes et les lignes droites et calmes. Ces peintures à la fresque sont peintes sur un mélange de chaux et de sable frais. On n'a pour peindre que le temps que met le mortier pour sécher. Il faut donc sur le mur travailler très vite, ce qui nécessite que l'artiste arrive avec des esquisses très poussées et une très grande préparation. La bénédiction de ces fresques eut lieu le 12 avril 1942, en présence de Mgr Gaudel, évêque de Fréjus et Toulon.
Autres installations au début des années 50
Le 28 juillet 1951 l'on procéda à la bénédiction d'une deuxième cloche. Le parrain était M. Gondinet, la marraine Mme Camille Grangier. La cloche s'appelle: "Marthe-Marguerite", elle a été fabriquée par M. Blanchet, maître-fondeur à Bagnolet (Seine).
En août 1952 c'était l'inauguration d'un nouvel autel offert par M. Reydel et comportant sur le devant un superbe bas-relief : "La Mise au Tombeau", réalisé par M. Paul Landowski, sculpteur, membre de l'Institut.
Le 5 juillet 1953, M. le chanoine Ghio vint bénir les orgues électriques offertes par M. Wolbret, permettant de donner un cachet artistique aux grand-messes du dimanche et des jours de fête. La tribune dut être consolidée à cette occasion.
Le chemin de croix
Le 25 août 1960, en présence de Mgr Mazerat et d'un grand concours de fidèles, était inauguré le nouveau Chemin de Croix peint par Françoise Landowski, sur de très grandes feuilles de contreplaqué disposées sur les murs des deux nefs latérales.
Les vitraux
Les nouveaux vitraux ont été créés en 1973 par Françoise Landowski en harmonie avec les fresques et le chemin de croix
 
st-p-brusc_2
 
Fresque centrale du Cœur : le martyr de Saint Pierre