Vie de la Paroisse

La semaine sainte est faite des jours qui vont du dimanche des Rameaux – où commence la Passion de Jésus – à la veillée pascale de la nuit du samedi de Pâques , mémoire de la résurrection de Jésus.

 "HOSANNA !" Mais qui donc s'avance ainsi aux portes de Jérusalem pour que tant de personnes affluent en criant aussi fort ? Est-ce un guerrier victorieux, un homme couronné ? Non ,il s’agit de Jésus, simplement Jésus, mais pour tous ce jour-là ,il est le Messie attendu depuis si longtemps . Le cortège qui l'entoure n'a pas de luxueux parements royaux. Les "manteaux" de la foule et des "feuillages coupés" se substituent aux tapis et aux fleurs des victoires officielles. Et puis Jésus avance sur un "petit âne" dont il avait dit à deux disciples : "le Seigneur en a besoin" (Luc 19,32). Pourquoi donc, lui, le Seigneur, aurait-il besoin d'un "petit âne" ?  À la lumière de Pâques, les chrétiens relisent la scène comme une parabole. Le "petit âne" vient leur rappeler que la royauté de Jésus ne s’impose pas par les armes. Jésus ne vient pas établir le Royaume de Dieu par la force, mais par le don de sa vie. Il est venu pour servir et non pas être servi. Le "petit âne" évoque  l'abaissement de Jésus : "Il s'est abaissé lui-même en devenant obéissant jusqu'à mourir, à mourir sur une croix. C'est pourquoi Dieu l'a élevé au-dessus de tout" (Philippiens 2,8). Au cours de la semaine qui vient, gardons dans un coin de notre prière l’image du petit âne des Rameaux.

 

Durant la Semaine Sainte a lieu la messe chrismale: dans le rite catholique latin, la messe chrismale n’appartient pas au Triduum pascal. Si elle a lieu le plus souvent le Jeudi Saint au matin, elle peut être transférée à un autre jour, pourvu qu’elle soit proche de Pâques. Beaucoup d’évêques, pour faciliter la participation des fidèles et des prêtres, choisissent un soir de l’un ou l’autre des jours saints, le lundi, le mardi ou le mercredi.

A Toulon, c’est Mercredi que l’évêque bénit les huiles saintes et consacre le Saint Chrême. Cette huile servira dès les baptêmes de Pâques puis tout au long de l’année pour les sacrements du baptême, de la confirmation et de l’ordre.

Le Triduum pascal, (Mot latin signifiant « un espace de trois jours ») va de la messe du Jeudi Saint au dimanche de Pâques. De la Cène à la Résurrection s’écoulent ces trois jours auxquels le Seigneur a souvent fait allusion dans l’Évangile et qui, ensemble, constituent le Mystère pascal. Le Jeudi Saint, la dernière Cène, est le dernier repas que Jésus a pris avec ses disciples. Ce soir là, il partage le pain et le vin avec eux, instituant ainsi l'Eucharistie: "Vous ferez cela en mémoire de moi".

Ce même soir, il lave les pieds de ses disciples, signifiant ainsi que les chrétiens doivent vivre dans la charité et le service : "c'est un exemple que je vous donne". Toujours ce soir là, il leur donne un commandement nouveau: "Aimez-vous les uns les autres". En mémoire de ce jour, les chrétiens assistent à la messe. Et tous les jeudis Saints, les prêtres  refont le geste du lavement des pieds.

Jésus est ensuite déposé au reposoir où chaque fidèle viendra veiller auprès de lui toute la nuit comme il l’a demandé aux Apôtres au mont des Oliviers.

Le Vendredi Saint, Jésus est jugé par Pilate et condamné au supplice de la croix. Il est flagellé et crucifié entre deux brigands. Pour nous aujourd’hui, faire le chemin de croix nous fait revivre la passion de Jésus. On pense aux souffrances du Christ et on fait l’expérience de l’amour qu’il a pour nous. Cette méditation éveille en nous un sentiment de compassion et de gratitude envers le Seigneur qui nous a aimé jusqu’au bout. "Celui qui veut marcher derrière moi, qu’il se renonce lui même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive", nous a dit Jésus. Nous trouvons dans l’exemple du Christ l’attitude que nous sommes invités à vivre à notre tour. Jésus offre sa vie. Par sa mort, Il s'associe aux souffrances des hommes. Ce jour là, les chrétiens observent un temps de jeûne et d'abstinence. C'est un jour de recueillement et de prière.

Ce même jour, nous méditons le mystère de la mort du Christ et nous adorons la Croix, sur laquelle l’œuvre du salut est accomplie.

Le Samedi Saint, durant la journée, comme Marie, parfaite croyante qui conserva la foi et qui espéra contre toute espérance en la résurrection de Jésus, l’Eglise prie. Il ne se passe rien. C'est le grand silence du tombeau. C'est un jour de deuil, de solitude, de profond recueillement. Il n'y a aucune célébration. Jésus rejoint dans la mort tous les défunts passés, présents et à venir, leur apportant ainsi son salut. Dans l'obscurité luit déjà la lueur de Pâques...

Le soir tombant,  la Vigile pascale commence... les chrétiens célèbrent la résurrection du Christ. Cette veillée débute par le rituel du feu, symbole du Christ ressuscité qui est la lumière du monde. Le prêtre bénit le feu et plante sur la croix du nouveau cierge pascal cinq clous symbolisant les cinq plaies du Christ . Puis ce cierge est allumé au feu et entre en tête dans l'église, encore plongée dans l'obscurité, suivi de l'assemblée, pour la suite de la célébration.

C'est une grande messe durant laquelle on lit les textes de la Bible qui retracent l'histoire de l'Alliance de Dieu avec les hommes.

Après la longue veille dans l’obscurité de la Vigile pascale,

l’Alléluia de la résurrection retentit de nouveau. Le feu de l’amour de Dieu illumine la nuit : le Christ a vaincu la mort, Jésus est vivant !

C'est aussi durant cette nuit que sont célébrés les baptêmes des catéchumènes. Jésus est le premier homme à passer de la mort à la vie. Il inaugure une nouvelle vie.

C’est dans la joie, les chants et la musique que s’achève cette magnifique célébration.

Le dimanche de Pâques est la plus grande fête chrétienne, elle est au centre de notre foi. Croire, c'est croire en la résurrection de Jésus. "Ne cherchez pas parmi les morts celui qui est vivant": la parole de l'ange devant le tombeau vide retentit durant tout le temps pascal.

En célébrant aujourd’hui la Résurrection de Notre Seigneur Jésus Christ, demandons lui la grâce d’être remplis de sa joie, que nos cœurs ne cessent de l’adorer et « aimons-nous les uns les autres comme Il nous a aimé »…..

Joyeuses Pâques à toutes et tous ! Alleluia !

 

Newsletter: Abonnez-vous !

Merci de vous inscrire à notre lettre d'information.

Musique

Une page spéciale est consacrée aux chants.

Ecoutez les chants de notre paroisse, que vous pouvez apprendre en venant aux répétitions de la Foi en Chantant.